L’Assemblée nationale, "un bâtiment plus vieux que la République"

  • Source: : APS | Le 14 juillet, 2017 à 16:07:45 | Lu 5458 fois | 461 Commentaires
content_image

L’Assemblée nationale, "un bâtiment plus vieux que la République"

Le siège de l’Assemblée nationale est plus vieux que l’indépendance du Sénégal, relève le N° 17 des Cahiers de l’alternance "L’Assemblée nationale : sous le signe de la parité" dans un article intitulé : "Un bâtiment plus vieux que la République".

En effet, c’était à l’origine le siège du Grand conseil de l’Afrique occidentale française (AOF), rappelle la même source, signalant que la première pierre du bâtiment abritant l’Assemblée nationale a été posée le 27 octobre 1954 par Robert Buron, ministre de la France d’Outre-mer. 

C’était en présence de Bernard Cornut-Gentille, Haut-commissaire de la République en AOF, et de Léon Boissier-Palun, président du Grand conseil de l’AOF.
 
Les travaux ont duré presque deux ans. L’édifice a été inauguré le 22 novembre 1956 par Albert Sarraut, président de l’Union française en présence de Gaston Cousin qui était le Haut-Commissaire de la République en AOF.
 
Situé à la Place Sowéto, en centre-ville, le palais a abrité successivement le Grand conseil en 1959, l’Assemblée législative de la Fédération du Mali du 4 avril 1959 au 20 août 1960 puis l’Assemblée nationale du Sénégal depuis 1960.
 
A l’indépendance, le nombre était de 80. L’effectif est passé à 100 en 1978, 120 en 1983 et 140 en 1998.En 2001, il a été ramené à 120. De 150 en 2007, l’institution en accueillera désormais 165 à la faveur de la dernière révision constitutionnelle.

Aujourd’hui, 47 listes et coalitions de partis politiques sont engagées, depuis dimanche dernier, dans une campagne électorale pour s’ouvrir les portes de cet hémicycle "rempli d’histoires".


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (4)


Du Legislateur En Juillet, 2017 (17:11 PM) 0 FansN°: 1
"un peuple qui élit des corrompus, des voleurs, des rénégats, des laches et des traitres n'est pas victime mais complice" G. ORWELL

"L'Abstention est complicité et participation au crime" Alain

Il faudrait des dieux pour donner des lois aux hommes. Le même raisonnement que faisait Caligula quant au fait, Platon le faisait quant au droit pour définir l'homme civil ou royal qu'il cherche dans son livre du Règne. Mais s’il est vrai qu’un grand prince est un homme rare, que sera-ce d'un grand législateur? Le premier n'a qu'à suivre le modèle que l'autre doit proposer. Celui-ci est le mécanicien qui invente la machine, celui-là n'est que l'ouvrier qui la monte et la fait marcher. «Dans la naissance des sociétés, dit Montesquieu, ce sont les chefs des républiques qui font l'institution et c'est ensuite l'institution qui forme les chefs des républiques.»

Celui qui ose entreprendre d'instituer un peuple doit se sentir en état de changer pour ainsi dire la nature humaine, de transformer chaque individu, qui par lui-même est un tout parfait et solitaire, en partie d'un plus grand tout dont cet individu reçoive en quelque sorte sa vie et son être; d'altérer la constitution de l'homme pour la renforcer; de substituer une existence partielle et morale à l'existence physique et indépendante que nous avons reçue de la nature. Il faut, en un mot, qu'il ôte à l'homme ses forces propres pour lui en donner qui lui soient étrangères, et dont il ne puisse faire usage sans le secours d'autrui. Plus ces forces naturelles sont mortes et anéanties, plus les acquises sont grandes et durables, plus aussi l'institution est solide et parfaite: en sorte que si chaque citoyen n'est rien, ne peut rien que par tous les autres, et que la force acquise par le tout soit égale ou supérieure à la somme des forces naturelles de tous les individus, on peut dire que la législation est au plus haut point de perfection qu'elle puisse atteindre.

Le législateur est à tous égards un homme extraordinaire dans l'État. S'il doit l'être par son génie, il ne l'est pas moins par son emploi. Ce n'est point magistrature, ce n'est point souveraineté. Cet emploi, qui constitue la république, n'entre point dans sa constitution; c'est une fonction particulière et supérieure qui n'a rien de commun avec l'empire humain; car si celui qui commande aux hommes ne doit pas commander aux lois, celui qui commande aux lois ne doit pas non plus commander aux hommes: autrement ces lois, ministres de ses passions, ne feraient souvent que perpétuer ses injustices; jamais il ne pourrait éviter que des vues particulières n'altérassent la sainteté de son ouvrage.

J J ROUSSEAU
Non Corrompu En Juillet, 2017 (20:17 PM) 0 FansN°: 2
Hein ? Quoi ?

Anonyme En Juillet, 2017 (12:27 PM) 0 FansN°: 3
c'est un batiment moche et sans personnalité.Un brin art deco mais à peine. on doit contruire un parlement dans une ville à l'interieur du pays pour que les deputés se rapproche un peu plus du "peuple"
Reply_author En Juillet, 2017 (12:55 PM) 0 FansN°: 1
looooooollllllll
Anonyme En Juillet, 2017 (11:05 AM) 0 FansN°: 4

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com